samedi, juillet 4, 2015
Accueil » A C T U A L I T É » Fukushima: 14 recommandations

Fukushima: 14 recommandations

caldicott

Dr.?Helen Caldicott?est p?diatre, sp?cialiste en fibrose kystique et pr?sidente fondatrice de?Physicians for Social Responsibility?qui, au nom d?un groupe de coordination plus grand, a re?u le prix Nobel pour la Paix en 1985. Il semble que ce texte n?a pas ?t? assez diffus?, c?est pourquoi j?en reproduis ici la traduction fran?aise, ainsi que les liens vers les versions anglaise, allemande et japonaise.?

 

 

-oOo-

 

 

Le sacrifice nucl?aire de nos enfants : 14 recommandations pour aider le Japon contamin? par la radiation.

 

Par Helen Caldicott, M.D.

Le 24 Ao?t 2012

 

source originale en anglais?:?http://www.helencaldicott.com/2012/08/the-nuclear-sacrifice-of-our-children/

texte en allemand?:?http://akiomatsumura.com/wp-content/uploads/2012/08/matsumura_caldicott.pdf?

texte en japonais?:?http://akiomatsumura.com/wp-content/uploads/2012/08/Helen-Japanese-translation-+-bio-for-web.pdf?

source traduction fran?aise?:?http://akiomatsumura.com/wp-content/uploads/2012/08/Helen-Caldicott-article-French-sep-12.pdf?

?

??En voyage ? Cuba en 1979, j?ai ?t? frapp?e par le nombre de panneaux publicitaires en bord de route affichant ces mots ? Nos enfants sont notre patrimoine national ?.

Ces mots r?sonn?rent dans mon ?me de p?diatre car je les trouve tellement vrais. Mais comme l?affirme Akio Mastsumura dans son article,?nos enfants sont actuellement sacrifi?s?sur l?autel des programmes politiques et nucl?aires des Nations unies pour la survie des hommes politiques, dont la plupart sont des hommes, ainsi que pour des raisons de ? s?curit? nationale??.

 

Le probl?me dans le monde actuel est que les chercheurs ont oubli? le commun des mortels ? leur niveau d?entendement de la science. Savent-ils qu?une mauvaise application de la science, et notamment de la science nucl?aire, a d?truit et continuera ? d?truire une grande partie de l??cosph?re et de la sant? humaine ?

A vrai dire, la plupart des hommes politiques, d?affaires, des ing?nieurs et des physiciens nucl?aires ne comprennent manifestement rien ? la radiobiologie, et notamment quant ? savoir comment la radiation provoque le cancer, les d?formations cong?nitales et les maladies g?n?tiques qui se transmettent de g?n?ration en g?n?ration. Ils ne reconnaissent pas non plus que les enfants sont vingt fois plus sensibles au rayonnement que les adultes, que les fillettes sont deux fois plus vuln?rables que les petits gar?ons et les f?tus bien plus encore.

D?o? la r?action ridicule et irresponsable des hommes politiques japonais au d?sastre de Fukushima, non seulement parce qu?elle repose sur une ignorance totale mais aussi parce qu?elle est influenc?e par les liens politiques qu?ils entretiennent avec TEPCO (Tokyo Electric Power Company) et l?industrie nucl?aire, qui ont tendance ? orchestrer une grande partie du d?bat politique japonais.

 

L?accident de Fukushima a lib?r? 2,5 ? 3 fois plus de radiations que Tchernobyl alors que le Japon a une population beaucoup plus dense et importante que l?Ukraine, le Belarus et la Russie ; ?tant donn? ?galement qu?un million de d?c?s attribu?s ? Tchernobyl sont survenus dans les 25 ann?es apr?s cet accident, on s?attend ? ce que plus d?un million de Japonais succombent aux retomb?es de Fukushima au cours des 25 prochaines ann?es. Cependant, pour cette g?n?ration, le temps d?incubation du cancer ? la suite de l?exposition ? la radiation peut varier entre 2 et 90 ans. Ce constat s?applique donc aussi ? toutes les g?n?rations japonaises futures qui seront expos?es ? un environnement et ? une alimentation radioactifs.

Il semble que les dirigeants japonais se livrent activement ? ignorer ou ? dissimuler ces effrayantes pr?dictions m?dicales et que dans leur ignorance ils d?cident que les gens peuvent tr?s bien retourner ou continuer ? vivre dans les zones hautement contamin?es. Cependant, ? la suite de Fukushima, m?me certaines sections de Tokyo enregistrent la pr?sence d?isotopes radioactifs dangereux dans la poussi?re des maisons, les plantes et le sol des rues.

 

Les cancers de la thyro?de associ?s ? Tchernobyl ont fait leur apparition seulement trois ou quatre ans apr?s l?accident (alors qu?aujourd?hui, 92?000 cas ont ?t? diagnostiqu?s). Cependant, douze mois ? peine apr?s l??v?nement, ? la Pr?fecture de Fukushima les ?cographies de 36% des 38?000 jeunes de moins de 18 ans r?v?lent la pr?sence de kystes ou de nodules thyro?diens (des biopsies doivent ?tre effectu?es pour exclure toute malignit?). Un tel temps d?incubation raccourci donne ? penser que ces enfants ont presque indubitablement re?u une forte dose d?irradiation ? la thyro?de en inhalant et en ing?rant de l?iode radioactif.

Ces r?sultats sont de mauvais augure pour le d?veloppement d?autres cancers puisque des centaines d?autres ?l?ments radioactifs se sont dispers?s, qui se concentrent maintenant dans les aliments, le poisson et les poumons humains. Certains de ses ?l?ments ne restent radioactifs que pendant quelques minutes mais beaucoup le restent pendant des centaines ? des milliers d?ann?es. Ceci signifie que la plus grande partie de l?alimentation japonaise restera radioactive pendant plusieurs g?n?rations ? venir. C?est ainsi que les accidents nucl?aires n?en finissent jamais. 40% de la masse terrestre europ?enne est encore radioactive et le restera pendant des mill?naires.

 

Que devrait-il donc se passer au Japon ? Voici mes recommandations :

 

1. Toutes les r?gions du Japon doivent faire l?objet d?une ?valuation de la radioactivit? du sol et de l?eau car les vents peuvent d?placer la pollution radioactive ? des centaines de kilom?tres du point d?origine ? Fukushima.

 

2. Les d?chets et les d?bris radioactifs ne doivent en aucun cas ?tre incin?r?s pour ?viter que les isotopes ne se reconcentrent dans les aliments et le poisson, se r?pandant ainsi davantage.

 

3. Tous les lots d?aliments doivent ?tre ad?quatement analys?s au moyen de spectrom?tres afin de d?celer les ?l?ments radioactifs pr?cis qu?ils renferment.

 

4. Aucun aliment radioactif ne doit ?tre vendu ou consomm?, ni dilu? dans de la nourriture non-radioactive pour les besoins de la vente car les composants radioactifs ont cette facult? de pouvoir se reconcentrer dans divers organes du corps.

 

5. Toute l?eau destin?e ? la consommation humaine doit faire l?objet d?une analyse hebdomadaire.

 

6. Tout le poisson captur? au large de la c?te est doit ?tre analys? pendant plusieurs ann?es ? venir.

 

7. Toutes les personnes, surtout les enfants, les femmes enceintes et celles qui sont en ?ge de procr?er qui continuent ? vivre dans les zones de haute irradiation doivent imm?diatement ?tre ?vacu?es vers les zones non-radioactives du Japon.

 

8. Toute la population qui a ?t? expos?e ? l?irradiation de Fukushima ? notamment les b?b?s, les enfants, les immunosuppressifs, les personnes ?g?es et autres ? doivent faire l?objet de visites m?dicales r?guli?res afin de d?tecter tout/e malignit?, d?pression m?dullaire osseuse, diab?te, anomalie thyro?dienne, maladie cardiovasculaire, vieillissement pr?matur? et cataractes. Ils doivent aussi b?n?ficier de traitements adapt?s pour le restant de leur vie. La leuc?mie commencera ? se manifester dans les deux prochaines ann?es et atteindra son pic dans cinq ans. Les cancers solides commenceront ? faire leur apparition 10 ? 15 ans apr?s l?accident avec une fr?quence croissante pour cette g?n?ration au cours des 70 ? 90 ann?es ? venir.

 

9. Tous les m?decins et prestataires de soins m?dicaux au Japon se doivent de lire et d?approfondir leur examen de ??Tchernobyl ? Cons?quences de la Catastrophe pour l?homme et la nature??, r?dig? par l?Acad?mie de Sciences de New York, afin de bien saisir la gravit? de la situation qui les confronte.

 

10. Je propose aussi en toute humilit? que les m?decins en particulier, mais aussi les hommes politiques et le public, consultent ma page web?nuclearfreeplanet.orgpour plus d?informations, qu?ils ?coutent ?galement les entretiens relatifs ? Fukushima et ? Tchernobyl dans mon ?mission radio ??ifyoulovethisplanet.org?et qu?ils lisent mon livre NUCLEAR POWER IS NOT THE ANSWER (La puissance nucl?aire n?est pas la solution).

 

11. La communaut? m?dicale internationale et en particulier l?OMS doivent ?tre mobilis?es imm?diatement pour venir en aide ? la profession m?dicale et aux hommes politiques japonais, afin notamment de lancer la t?che monumentale ? laquelle il est fait r?f?rence ci-dessus.

 

12. Le gouvernement japonais se doit d??tre dispos? ? ?couter les avis et ? recevoir l?aide propos?e par la communaut? internationale.

 

13. Le Japon doit, de toute urgence, demander et recevoir les avis et l?aide internationale par le truchement de l?AIEA (Agence Internationale de l?Energie Atomique) et de la NRC (Commission de R?glementation Nucl?aire) aux Etats-Unis, des sp?cialistes nucl?aires situ?s au Canada, en Europe, etc. afin d??viter l?effondrement de l?unit? 4 de la centrale de Fukushima Daiichi et du bassin de combustible us?, au cas o? surviendrait un tremblement de terre d?ampleur de plus de 7 ? l??chelle de Richter. Si ce bassin s?effondrait, cela engendrerait une chaleur et un feu qui pourrait lib?rer des substances radioactives 10 fois plus importantes que celles de Tchernobyl. Il n?y a pas de temps ? perdre alors que, en ce moment la communaut? mondiale attend passivement que la catastrophe arrive.

 

14. Les m?dias internationaux et japonais doivent imm?diatement rapporter les faits relatifs au Japon qui sont ?nonc?s ci-dessus. Ne pas le faire, c?est courir ? la catastrophe mondiale.??

A propos de

avatar

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>