vendredi, juillet 31, 2015
Accueil » A C T U A L I T É » 2 unilingues anglophones ? TLMEP : Epic Fail Time
2 unilingues anglophones ? TLMEP : Epic Fail Time

2 unilingues anglophones ? TLMEP : Epic Fail Time

 

Tout le monde en parle recevait deux gars du groupe Epic Meal Time, qui fait des performances radicales de cuisine hypercalorique. J’ai failli en parler quand le ph?nom?ne ?tait tout chaud dans les interwebs, mais bon, j’avais d’autres chats ? fouetter. Alors, je vais en profiter aujourd’hui.

Le premier volet concerne le ph?nom?ne en soi. C’est simple, cela me semble tout ? fait une r?ponse ironique ? la mode du bien-manger-sant? et de la charge contre la malbouffe qui s?vit depuis un bon bout de temps. Cependant, pour aller au plus simple, c’est en quelque sorte un ? Jackass ? gastronomique. Faut aimer le genre. Tr?s peu pour moi. Mais encore, le probl?me, c’est que tout le monde peu essayer ?a ? la maison…

Sinon, ce qui est remarquable, c’est que l’entrevue ? TLMEP ?tait sous-titr?e, puisque les deux gars sont unilingues anglophones, et natifs de Montr?al. Cela a suscit? une tonne de r?actions sur le fil Twitter #TLMEP, contrairement ? l’?mission elle-m?me o? le sujet ? ?t? ? peine soulign? par une question de Guy A Lepage. Vous vous douterez que je n’?tais pas du c?t? de leurs d?fenseurs.

Non, vraiment, je ne suis pas ? l’aise avec l’unilinguisme de certains de nos concitoyens anglophones. Et pour illustrer cela, je vais vous raconter une anecdote. J’?tais en voyage au Mexique voil? presque une vingtaine d’ann?es avec un ami. Un qu?b?cois qui s’?tait install? l?-bas nous accueillait sur son humble domaine o? il pouvait abriter et nourrir une dizaine de personnes. Il engageait quelques Mexicains pour l’aider ? la cuisine et avec le service.

J’avais le r?flexe de parler avec eux en anglais alors que j’allais commander, etc., mais le patron n’aimait vraiment pas ?a. Donc, il essayait de m’apprendre quelques rudiments d’espagnol pour qu’au moins je puisse me d?brouiller. Cependant, je retombais souvent dans mon habitude de retourner ? l’anglais. Je me faisais taper sur les doigts par le ma?tre des lieux, m?me si, dans le fond, j’?tais un client, alors que le client devrait toujours avoir raison… J’ai fini par comprendre quand il m’a parl? de respect. C’?tait bien ?a, le respect. Et c’est exactement l’illustration d’un manque de respect total que j’ai eu devant moi en ce dimanche soir. Un manque de respect que certains prennent pour un choix personnel indiscutable.

Il me vient des histoires d’horreur de d?nigrement de notre langue b?tarde par leurs parents et leur milieu pour expliquer cet unilinguisme, mais je vais plut?t me rabattre sur la d?molition de quelques arguments de leurs d?fenseurs, pour la plupart des chantres d’une conception particuli?rement ?triqu?e de la libert? individuelle. Je commence avec un hypoth?tique exemple : comment r?agirions-nous devant un citoyen qu?b?cois unilingue chinois qui serait ici depuis un assez long moment? Est-ce que devant son refus de s’int?grer un minimum linguistiquement quiconque le d?fendrait avec l’argumentation de la sacro-sainte libert? individuelle? Rien n’est moins certain, ? moins d’?tre compl?tement d?connect? de la r?alit?.

Nous sommes en soci?t? et il est bien ?vident que le langage commun est important. Jusque-l?, tout va bien. Mais ?a tombe qu’ici au Qu?bec, province francophone, nous sommes encore dans le Canada, pays bilingue. Il est donc bien ?vident que les d?fenseurs de nos ? enrobeurs ? de bacon peuvent se permettre d’envelopper leurs beaux discours de libert? individuelle parce que ce sont des anglophones, parce qu’ils parlent la bonne langue. C’est de l’hypocrisie pure. Et c’est ?vacuer l’importance du caract?re francophone pour la majorit? qu?b?coise, et, carr?ment, amoindrir presque ? n?ant le poids linguistique du Qu?bec dans le Canada. R?flexe de minoritaire quand tu nous tiens!

Sur Twitter, c’?tait assez path?tique d’en lire certains excuser l’unilinguisme des deux gars en le comparant avec l’unilinguisme de certains francophones, ici. Pour ?tre logique, il faudrait le comparer avec l’unilinguisme de francophones dans des provinces et territoires anglophones, si cela existe. J’en doute. Quoi qu’il en soit, il est surtout question d’adaptation ? sa soci?t?, et un Ontarien qui ne parle pas anglais, et un Qu?b?cois qui ne parle pas fran?ais sont deux exemples du m?me probl?me. Et ce probl?me porte une signature, celle de Pierre Elliott Trudeau, le p?re du bilinguisme et, bien s?r, du multiculturalisme. Vivez heureux dans vos ghettos qu’il disait!

Mais, pour revenir ? nos champions de la libert? individuelle, je me permets de faire remarquer ici que je n’ai jamais compos? ma critique dans une perspective ?tatique et juridique. J’use de ma libert? de critiquer dans l’optique o? cela me semble un moyen d’arriver ? un r?sultat, avec l’ajout de la libert? de critique des autres. La masse critique. Il y a plus de chances qu’un jour nos unilingues anglophones se mettent au fran?ais s’ils sentent un malaise que d’avoir vu toute leur vie les francophones (bilingues, en grande majorit?) faire les carpettes, comme ?a semble ?tre le cas, visiblement. Si, depuis qu’ils sont n?s, personne n’a os? leur mettre le nez dans l’absurdit? de leur situation, ils peuvent bien avoir besoin de sous-titres dans une des ?missions francophones les plus populaires au Qu?bec.

Il faudrait maintenant une ?me charitable pour traduire ce texte et leur faire parvenir…

(Source de l’image remix?e : 917press)

A propos de

avatar

9 commentaires

  1. avatar

    Qui est à blâmer ? Il y a des cotes d’écoutes live, vous savez. Si l’auditoire baisse brutalement quand on quitte le français on ne le fera plus jamais.

    PJCA

  2. avatar

    Salut Pierre!

    C’est très normal qu’il y ait des sous-titres quand un invité ne parle pas français. Mais ce n’est pas ça le point.

    • avatar

      Salut Renart

      Je comprends ton point, mais le mien est que si l’écoute ne baisse pas quand on passe au sous-titre anglais. c’est que la population est heureuse avec cette façon de procéder…et que c’est une bataille perdue de vouloir qu’elle monte aux barricades pour défendre une cause a laquelle elle ne croit plus.

      PJCA

    • avatar

      Tout ce que je dis c’est que le sujet de mon billet ne concerne pas les sous-titres et la popularité de TLMEP. C’est bien normal qu’il y ait des sous-titres quand un invité ne parle pas français. Ce n’est pas ça le point.

  3. avatar
    Harley-EpicMealTime

    Wow, this blog is boring and shitty. Needs MORE bacon and less complaining. Stop botching and step your viral game up. EMT gets 65 million plus views. Stop hating and improve your shit site.

  4. avatar

    Après l’émission ( que je ne regarde pratiquement pas) quelqu’un m’a conseillé d’aller sur leur site.
    Pour ce qui est de l’anglais, je pense que c’est nécessaire de temps en temps, ou dans une autre langue…
    Pourquoi pas?
    Ce qui m’a le plus troublé ce sont les « recettes ».
    Plus un show qu’une philosophie (sic).
    ***
    I don’t think people watch it for the recipes…But for the show, mainly. So, that’s why it will not stay a long time on the web. If you eat what you cook… Good luck!
    We read what we write 😛

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>