samedi, février 28, 2015
Accueil » T Y P E S » Articles » LA GUERRE DE RECONQU?TE DU MALI
LA GUERRE DE RECONQU?TE DU MALI

LA GUERRE DE RECONQU?TE DU MALI

 

La crise ?conomique paup?rise les pauvres

La conjoncture malienne n?est pas aussi complexe que l?on voudrait nous le laisser imaginer. Quels sont les ingr?dients et la recette de cette soupe Fran?afrique ?

La crise ?conomique syst?mique qui s?vit durement sur les pays d?Afrique depuis 2008 a jet? les paysans, les ouvriers et les artisans dans la mis?re et dans les orni?res de l?exil rempli de p?ril. Les puissances imp?rialistes continuent de rapatrier les profits et d?acheminer les mati?res premi?res vers les m?tropoles cupides, mais elles ne veulent rien entendre des souffrances qu?elles infligent ? ces peuples d?sesp?r?s et elles font tout pour que ces pestif?r?s demeurent dans ces contr?es qu?elles ont affam?es et sinistr?es.

En cons?quence, les march?s, les places publiques, les quartiers, les fleuves et les sentiers d?Afrique sont encombr?s d?hommes d?s?uvr?s, en transhumance entre le Sud paup?ris? et le Nord, ?marche pied? vers l?Europe, cet Eldorado inhum?. Cette main d??uvre bon march? est pr?te ? tout pour ravitailler leur famille demeurer au foyer.

L?offre de service en bras arm?s ? meurtriers engag?s ? m?tayers fusiliers ? a de beaucoup augment? depuis quelques ann?es, au point d?engorg?e les agences de recrutement et de renseignement de l?OTAN et de leurs sous-traitants ? djihadistes, islamistes, int?gristes ? et autres pestif?r?s de cet univers de mercenaires sous-pay?s.

?Le recrutement des ex?cutants

Tant?t, l?aspirant ?terroriste? est recrut? et embauch? pour un coup fourr? de courte dur?e ? cahier des charges sp?cifi? ? solde d?termin?e et autorisation de se payer ? m?me ce qu?il pourra voler aux populations ex?cut?es, ce qui comprend la permission de violer des femmes pour se rassasier. Souvent, ces flibustiers de la modernit? s?emparent d?armes sophistiqu?es pour se pr?parer ? honorer le prochain contrat attribu? par l?OTAN, les ?tats-Unis ou la France. Ils doivent penser ? s??quiper pour la prochaine ?quip?e.

Parfois le futur ?terroriste? est embauch? pour un temps ind?termin?. Sa foi dans le Coran ?tant garant de son recrutement, de son entrainement et de son r?engagement. Lavage de cerveau, rh?torique euphorisante anti Occident et le militant est pr?t ? donner sa vie pour son gourou du moment. En effet, les monopoles miniers criminalis?s, les p?troli?res polluantes et pr?varicatrices, les entreprises manufacturi?res pr?datrices, les repr?sentants des gouvernements n?o-colonialistes, les camps militaires retranch?s, mena?ants comme celui de la banlieue d?Abidjan (43e Bima), tout l?environnement social concourent ? accr?diter l?id?e que l?Occident occupe et vide le continent africain de ses ressources, de sa plus-value et de ses biens.

C?est si vrai que les services secrets am?ricains, fran?ais, britanniques, russes s?appuient sur ces sentiments d?aversion-r?pulsion pour recruter et enflammer le continent africain ravag?.

Les suites des coups d??tat approuv?s par la ?communaut? internationale?

Quand le coup de force tordu est termin?, comme en Libye l??t? dernier, en C?te d?Ivoire l?ann?e qui a pr?c?d?e, ces mercenaires ? corsaires du d?sert regroup?s en bandes arm?s anarchiques ? sont remerci?s par leurs sponsors, mais ils ne d?sarment pas pour autant. Ils errent ? la recherche d?un nouvel engagement, d?un nouveau th??tre d?op?ration ou l?OTAN, le Qatar, l?Arabie Saoudite, la France ou les ?tats-Unis voudront bien les exfiltrer ? les a?roporter ? pour une nouvelle ?guerre humanitaire?. Pr?f?rablement loin de la Syrie ou le gouvernement local tient bon et extermine les terroristes infiltr?s dans le pays mortifi?.

S?ils ne sont pas recrut?s, s?ils ne sont pas de corv?e, les ?djihadistes? de service et les mercenaires sans foi ni loi errent dans le d?sert en qu?te de terres mortif?res ? piller.

Pendant ce temps au Mali

Pendant ce temps au Mali le gouvernement national fantoche de ce pays artificiel dont les fronti?res ont ?t? dessin?es par la France imp?rialiste il y a cinquante ann?es pass?es ? quand Paris peinait ? massacrer les peuples d?Indochine et d?Alg?rie et ne disposait pas d?assez de troupiers pour exterminer la moiti? du continent africain colonis? ? en mars 2012, le gouvernement malien ?tait renvers? par une r?volution de palais ? Bamako. Un petit capitaine obscur et impr?visible (major Sanogo) d?mettait le Pr?sident Tour? et assignait un nouveau-ex-pr?sident, Monsieur Traor?, puis cong?diait le Premier Ministre pendant que la bourgeoisie compradore malienne se remplissait les poches ? m?me les ?aides? internationales, la solde des soldats d?tourn?es, le trafic de drogues, la vente d?armes et autres activit?s illicites comme toutes les autres bourgeoisies patriotiques d?Afrique sponsoris?es par l?Occident, la Russie et la Chine concert?es.

Le Mouvement national pour la lib?ration de l?Azawad (MNLA) et le groupe Ansar Dine trouv?rent appropri? de profiter de la d?liquescence de l??tat f?d?ral malien pour s?emparer du contr?le du Nord du pays d?sertique, sous d?velopp?, affam? et oubli? par Bamako l??loign?e (1).

Et voil? qu?une caravane de mercenaires terroristes d?s?uvr?s, saqu?s, passait par-l?, de retour de sa croisade de rapine assassine ? Tripoli et ? Benghazi. Les damn?s arm?s jusqu?aux dents par les soins de la France et de l?OTAN, se trouv?rent dispos?s ? saccager ce pays meurtri dont l?arm?e nationale lamin?e n?avait nullement l?id?e de se sacrifier pour la patrie des pourris de Mopti et pour pr?server les int?r?ts d?AREVA, de Total, de Sahara Mining, de MDL d?Australie et d?OROMIN du Canada.

Voici que l?arm?e malienne de service, ses g?n?raux trafiquants et son capitaine gourmand avaient besoin du soutien de la ?m?re patrie? pour r?tablir l?autorit? imp?rialiste sur le pays failli. Aussi, une coalition de circonstance fut vite rameut?e par la CEDEAO sous la houlette de monsieur Ouattara, le pr?sidenti? reconnaissant, co-pr?sid? par Compaor? le dictateur av?r? et graci?. Hollande fier de son blanc-seing lan?a ses hordes meurtri?res, bombardiers, blind?s motoris?s, bombes ? fragmentation et drones nouvellement ?quip?s aux trousses des populations d?sarm?es et des mercenaires d?glingu?s et des partisans r?volt?s (MNLA et Ansar Dine), ? la reconqu?te fran?aise des mines maliennes de la Fran?afrique.

Les ?islamistes? de service comprenant enfin le message de leur ex-employeur et futur cr?ancier se retranch?rent dans les montagnes de l?Adrar et du Gouma o? ils seront peut-?tre contenus si les soldats de la force d?intervention africaine se r?signent ? compl?ter leur formation et ? se pr?senter au front.

Les meurtriers motoris?s d?hier, aujourd?hui retranch?s dans les montagnes du Sahel, seront probablement bombard?s par les Rafales de la Fran?afrique, histoire de leur faire observer qu?ils n?ont pas mission d?occuper ou d?administrer les populations des n?o-colonies faillies. Ces t?ches bancales sont assign?es aux marionnettes d?sign?es et ? leurs arm?es subventionn?es apr?s ?lections truqu?es, o? l??lys?e tranche qui est ?lu et qui est battu. Que ces mercenaires poltrons ?terroristes-islamistes? de service attendent patiemment leur prochain ordre de mission pour attaquer le Niger, le Tchad, la Mauritanie, ou qui sait, l?Alg?rie, que l?OTAN ou la France leur assigneront en temps voulu.

Pour ce qui a trait aux r?volt?s Touareg, ils peuvent se maintenir sur leurs terres ancestrales s?ils sont ob?issants-repentants, et ? condition qu?ils n?emb?tent personne et surtout pas les mini?res monopolistes qui exploitent la force de travail local et spolient les ressources nationales.

De quel c?t? se ranger ?

Au milieu de ce salmigondis l?intellectuel Samir Amin se d?fend d?appuyer l?imp?rialisme fran?ais mais se prononce en faveur de l?intervention des imp?rialistes fran?ais qui ont bien raison, dit-il, de r?primander leurs terroristes au ch?mage et de reprendre le contr?le de leur n?o-colonie faillie, mais sans la maintenir comme un ?tat client domin? et exploit? sugg?re-t-il (2). Mais, pourrait-on r?torquer, c?est exactement le but recherch?, replacer la n?o-colonie en ?tat de marche en tant que courroie de transmission entre les puits de mine et les usines en France m?tropolitaine.

Deux intellectuels protestent outr?s contre leur ami Samir Amin le r?visionniste qu?ils r?primandent vertement. Au nom de la ?souverainet?? malienne ? inexistante comme nous venons de le constater ? et au nom de la fraternit? entre la bourgeoisie malienne domin?e et les capitalistes monopolistes fran?ais dominants et occupants, ils ?crivent : ?(?) et si ces sommes consid?rables (30 millions d?euros d?effort de guerre fran?ais au Mali. NDLR) ?taient affect?es au d?veloppement et ? la coop?ration r?elle du Mali avec la France, que resterait-il aux fameux ?islamistes?, ou aux s?paratistes Touaregs, ou ? leurs alli?s du Qatar et d?ailleurs, comme espace politique pour intervenir ?? (3).

Deux questions confrontent ces internationalistes. Pourquoi d?noncer la lutte de lib?ration nationale que m?ne la bourgeoisie Touareg de l?Azawad et pourquoi dans ce conflit prendre parti en faveur de la bourgeoisie malienne compradore du Sud contre celle du Nord ? Question encore plus importante : que resterait-il comme espace aux imp?rialistes fran?ais pour spolier la plus-value des ouvriers, la rente fonci?re des paysans, le profit des artisans et les ressources naturelles du Mali si la France se mettait tout ? coup ? affecter les cr?dits de l??tat bourgeois fran?ais au d?veloppement et ? la coop?ration fraternelle ? L??tat fran?ais bourgeois ne verse pas le sang de ses soldats et ne d?bourse pas de tels montants pour aider le Mali ? devenir prosp?re et ind?pendant. Si c??tait le cas il lui suffirait de se retirer du Mali et d?abandonner ? son sort la bourgeoisie compradore qu?elle y a implant?e et de cesser d?armer ses flibustiers (4).

Comme vous le comprenez cette guerre de la diplomatie de la canonni?re Fran?afrique au Mali est une querelle de famille entre petits et grands bandits et leurs thurif?raires tous divis?s sur les modalit?s de suj?tion du peuple malien. L?Islam, la souverainet? nationale, la coop?ration ?quitable et fraternelle, la d?mocratie, l?emploi, le d?veloppement social, la croissance ?conomique, le prix des produits agricoles et le peuple malien ne comptent pour rien dans cette ?chauffour?e entre vauriens.

Les progressistes et les internationalistes du monde entier n?ont qu?? se ranger du c?t? des paysans, des artisans et des ouvriers du Mali et de leurs familles, la grande majorit? de la population malienne qui ne veut pas de guerre, ni d?arbitraire. Souhaitons que les diff?rents peuples regroup?s dans cette f?d?ration h?t?roclite appel?e Mali sauront s?unir et s?armer, et comme l?immense peuple alg?rien en 1962, chasser la puissance n?ocoloniale, ses terroristes-islamistes sous-traitants et les sous-fifres nationaux stipendi?s.

La France hors du Mali.

Le Mali aux peuples du Mali.

Fraternit? entre tous les peuples du Mali, aucun n?est ennemi.

Solidarit? dans l?adversit? entre tous les ouvriers du Mali.

ROBERT BIBEAU

 

  1. http://fr.wikipedia.org/wiki/Mali
  2. http://www.m-pep.org/spip.php?article3184
  3. http://www.lapenseelibre.org/article-mali-gauche-proguerre-et-recolonisation-reponse-a-samir-amin-n-71-115043888.html
  4. http://www.mondialisation.ca/la-guerre-civile-au-mali-une-tragedie-a-huis-clos/5321351

 

 

 

A propos de

avatar

Répondre

Bad Behavior has blocked 39189 access attempts in the last 7 days.

Conception site internet www.PrestigeInformatique.com