samedi, janvier 31, 2015
An abnormal cheap pandora emotional state characterized by http://www.webspine.com.au exaggerated feelings of sadness, melancholy, dejection, worthlessness, emptiness, and hoplessness that are inappropriate and out of proportion to pandora canada reality. The condition is neurotic cheap ralph lauren when the precipitating http://www.cefrank.com.au cause is an intrapsychic conflict or a traumatic situation or event that is identifiable, even though the person is unable to explain the ralph lauren canada overreaction to it. The condition is Burberry Outlet UK psychotic when cheap tiffany there Cheap Tiffany Sale is severe there is severe physical and mental functional impairment because of some unidentifiable intrapyschic conflict; cheap tiffany sale it is often accommodated by hallucinations, delusions, and confusion michael kors outlet concerning time, place, and identity.
Le cauchemar de Duhaime

Le cauchemar de Duhaime

Image Flickr par R?seau Libert?-Qu?bec

Ce matin encore, ?ric Duhaime crache sur les syndicats et conduit l?id?e de les annihiler. Les petits travailleurs auraient, ?videmment, amplement plus de privil?ge ? laisser tomber leurs syndicalisations. Il ?labore une th?orie en ce sens qui pr?dit une libert? ?norm?ment plus grande pour le peuple sans la pr?sence des sombres syndicats.

C?est le discours machinal voulant nous faire proph?tiser qu?une absence des syndicats notifie un accroissement des salaires, des clauses de travail et de la qualit? de vie g?n?rale. Comme si l?employ? ne serais plus vu comme un instrument ?conomique, mais estim? tout court.

Idem pour les imp?ts, plus ils sont bas, plus les pauvres sont riches? Alors que la plus paum?e des classes sociale, celle qui aurait d?avantage app?tit de cet argent, est celle qui percevra le moins de diff?rence.

Duhaime propose une avenue utilis?e actuellement aux ?tats-Unis. Certains ?tats am?ricains permettent le libre choix associatif o? les travailleurs, individuellement, peuvent pr?f?rer acquitter ou non l?adh?sion au syndicat. Avec cette forme, le concept de base d?association et le poids de la masse vient d??tre r?duit. Par le m?me fait, le pouvoir de n?gociation syndicat-patronat, aussi.

C?est la croisade des droitistes pour d?truire la force des travailleurs, les abandonn?s pour mieux les utiliser parce qu??videmment, lorsqu?un employ? est heureux, bien pay? et consid?r?, la seule personne qui perd au change; C?est le patron!

A propos de

avatar

5 commentaires

  1. avatar

    « lorsqu’un employé est heureux, bien payé et considéré, la seule personne qui perd au change; C’est le patron! »

    Je ne suis vraiment pas certain de ça… Le bonheur doit bien aider à la productivité?

  2. avatar
    SylvainGuillemette

    Effectivement Renart.

    Sinon, pour Duhaime lui-même, y a pas plus déconnecté que ce type là en ce moment au Québec, il va à contre-sens des constats qui s’imposent sur les ratées du système qu’il vénère comme un dieu.

    C’t’un crotté.

  3. avatar
    SylvainGuillemette

    Mais j’ai eu une idée semblable à la sienne, qui ferait l’affaire des travailleurs qu’il méprise.

    Le Conseil du Patronat, ce porte-voix pour la minorité parasitaire bourgeoise, s’est prononcé sur la loi anti-briseur de grève. Il favoriserait, quel hasard, son abolition…

    Mais j’ai une bien meilleure idée encore! Nous devrions abolir le Conseil des Larves, qui ne sert de toute façon que des trous de cul ayant eux-mêmes amplement les moyens de se défendre, contrairement aux travailleurs, qui pour seulement contrer le vampirisme des parasites bourgeois, doivent s’unir via des syndicats, ce qui leur donne un semblant de rapport de force qui, nous le voyons bien, n’équivaut qu’au droit de japper.

    Monsieur Dorval, président du Conseil des Paresseux, argue que la minorité parasitaire bourgeoise n’investira pas d’avantage, dans un endroit où les règles pour définir les limites de l’exploitation, donneront quelconque contrepoids aux travailleurs salariés, aux prolétaires. Mais qui s’en étonne au juste? Si ce n’est que lui qui, après avoir rencontré des détaillants et des commerçants, en vient à cette conclusion, cachant elle-même un totalitarisme des plus flagrants, mais passé sous silence par nos chers médias de masse, plutôt conciliants eux-mêmes au diktat du patronat. Lequel?

    Celui de la concentration de la richesse au sein de ceux que défendent monsieur Dorval et son Conseil désuet de la Pourriture, qui lui, ne tient pas compte de ce fait obstiné, qu’est la concentration de la richesse au sein de la minorité parasitaire bourgeoise –dans une économie capitaliste-, détenant les moyens de production. En cela, ceux que défendent monsieur Dorval et son Conseil des Parasites, deviennent inévitablement les seuls potentiels acteurs des investissements, au Québec comme ailleurs où ce régime capitaliste est appliqué, euh…, imposé.

    Bref, le Conseil des Potentats que préside monsieur Dorval s’obstine à remettre, constats après constats, des totalitarismes qui se refusent de reconnaître que la richesse n’est pas partagée, et en ce sens, ils ferment les yeux sur le fait que les lois économiques du capitalisme sont vétustes, voire déconnectées de la réalité.

    Et puisque j’ai de si bonnes idées, pourquoi s’arrêter là?!? Puisque le capitalisme ne fonctionne pas, qu’il impose des dogmes relatifs à des lois économiques qui ne répartissent pas la richesse, tout en en faisant fi, pourquoi ne pas abolir le capitalisme, ce salariat qui engraisse, ceux qui engraissent monsieur Dorval (et les sbires comme Éric Duhaime), qui est incapable de gagner sa vie dignement, en faisant sa juste part, comme les travailleurs qu’il opprime de ses verbes?

    Le Conseil des Trous de cul ne peut finalement que représenter ces justes personnages, en balançant ici et là, la merde qu’ils extirpent de leurs tripes, pendant que les travailleurs vident les leurs à faire vivre ces trous de cul.

    Débarrassons-nous des Trous de cul, en nous débarrassant du salariat et de la sorte, nous nous débarrasserons des merdes qu’ils évacuent (et des chiures comme Éric Duhaime du même coup).

  4. avatar
    SylvainGuillemette

    Et par ailleurs, tous les pays qui appliquent les illogismes de ce débile ont des bassins d’extrême pauvreté, et des poignées de milliardaires.

    On devrait annihiler les capitalistes et leurs lèches-cul. À la douche les collabo!

Répondre

Création site internet www.Prestigeinformatique.ca
An abnormal cheap pandora emotional state characterized by http://www.webspine.com.au exaggerated feelings of sadness, melancholy, dejection, worthlessness, emptiness, and hoplessness that are inappropriate and out of proportion to pandora canada reality. The condition is neurotic cheap ralph lauren when the precipitating http://www.cefrank.com.au cause is an intrapsychic conflict or a traumatic situation or event that is identifiable, even though the person is unable to explain the ralph lauren canada overreaction to it. The condition is Burberry Outlet UK psychotic when cheap tiffany there Cheap Tiffany Sale is severe there is severe physical and mental functional impairment because of some unidentifiable intrapyschic conflict; cheap tiffany sale it is often accommodated by hallucinations, delusions, and confusion michael kors outlet concerning time, place, and identity.