mercredi, juillet 1, 2015
Accueil » Général-(EN-RECLASSEMENT) » analyses » Merci Messieurs !
Voil? des mois que je le dis et voil? quelques jours que les autorit?s europ?ennes semblent enfin le reconna?tre?: la Gr?ce est en faillite. Et comment nier l??vidence du reste du haut de son endettement public qui, apr?s avoir repr?sent? l?an dernier 142% de son P.I.B., en est aujourd?hui ? 158%?! Deux plans de sauvetage [...]

Merci Messieurs !

Voil? des mois que je le dis et voil? quelques jours que les autorit?s europ?ennes semblent enfin le reconna?tre?: la Gr?ce est en faillite. Et comment nier l??vidence du reste du haut de son endettement public qui, apr?s avoir repr?sent? l?an dernier 142% de son P.I.B., en est aujourd?hui ? 158%?! Deux plans de sauvetage plus tard, ce pauvre pays se retrouve donc dans une situation encore pire que celle o? il ?tait au d?but de l?ann?e 2010 car les mesures d?aust?rit? r?clam?es par les pr?teurs en ?change de leurs financements ont achev? de couler son ?conomie. Sa situation aujourd?hui comme sa posture sont absolument intenables?! Je suis personnellement outr? de noter que cette nation doive pr?sentement s?acquitter d?un taux d?passant les 50% sur ses emprunts comme je suis extraordinairement scandalis? que nul ne songe ? stopper cette h?morragie de peur de nuire ? la caste de nos? banquiers?! Moi qui n?ai en g?n?ral pas de mal ? m?exprimer?: l?, les mots me manquent et, comme on dit en anglais, je me retrouve ??speechless???

La Gr?ce est donc actuellement ? genoux et ? la merci de l?Allemagne qui, elle, a vu son image se d?grader irr?m?diablement tout au long de cette crise. Certes, la Cour supr?me a enfin tranch? en faveur des plans de sauvetage d?clar?s conformes ? la Constitution mais la montagne a accouch? ? bien apr?s terme ? d?une souris? morte. Au final, que d?incomp?tence et d?h?sitations de la part des dirigeants europ?ens et que d?humiliations subies par la Gr?ce avec, pour r?sultat, un flambeau ? un feu incontr?lable devrait-on dire ? qui sera apr?s pass? au Portugal, voire ? l?Italie? Avez-vous remarqu? comment, ? l?occasion de chacune des ?tapes et de chacun des ?pisodes de la crise europ?enne, celles et ceux en charge de nos destin?es ont syst?matiquement pris les mauvaises d?cisions?? Ou, toujours en retard d?une guerre, comment les mesures appropri?es furent d?cr?t?es trop tardivement et alors m?me que les march?s ?taient pass?s au degr? de gravit? sup?rieur???

Ces prochaines semaines, les responsables de l?Union Europ?enne devront enfin choisir car l?in?vitable explosion aura lieu ? c?est s?r?! – et le fait nouveau (All?luia?!) est qu?ils en ont ? pr?sent pris conscience. Exclure de l?Union les nations les plus fragilis?es, dissoudre en bonne et due forme cette m?me Union, assister ? la s?cession de l?Allemagne qui attirera dans son orbite les Pays-Bas, l?Autriche et pourquoi pas la Suisse?: voil? donc l?un des trois sc?narii qui se d?cidera avant la fin de l?ann?e 2011. Le cataclysme europ?en est ainsi dans sa phase finale et, pour cela, remercions-en nos ?lites pensantes, politiques mais aussi ?conomiques.

A propos de

avatar

Un commentaire

  1. avatar

    Sont-ce les cellules qui s’y sentent bien ou celles qui n’y vivent pas à l’aise qui doivent quitter le corps malade ?

    L’Europe méditerranéenne (gréco-latine) – Italie. Espagne, Portugal, Grèce (France ?) -pourrait constituer son propre ensemble hors de l’euro et survivre. Un homme de vision pourrait faire qu’elle prospère en tissant des liens privilégiés avec l’Amérique latine et, si la France en est, vers l’Afrique francophone… Mais il n’y a plus d’hommes de vision au pouvoir. Ce sont des banquiers.

    http://www.nouvellesociete.org/300.html

    http://nouvellesociete.wordpress.com/production-structure-51/

    Pierre JC Allard

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>