lundi, mai 4, 2015
Accueil » T Y P E S » Articles » Michel Naudy : mort du prisonnier politique de France T?l?vision
Michel Naudy : mort du prisonnier politique de France T?l?vision

Michel Naudy : mort du prisonnier politique de France T?l?vision

« Michel Naudy, journaliste et militant communiste, avait lanc? en 1995 une ?ph?m?re ?mission de critique t?l? sur France 3 ?le-de-France, Droit de regard, rappelle @rr?t sur images. Salari? par la cha?ne mais placardis? depuis dix-sept ans, il a ?t? retrouv? mort ? son domicile le 2 d?cembre ? l’?ge de soixante ans. La gendarmerie privil?gie l’hypoth?se du suicide. » Moins neutre, le titre de l’article, tout en capitales :?MICHEL NAUDY, MORT EMBARRASSANTE D’UN JOURNALISTE EMBARRASSANT. Dix-sept ans de placard, mais comment est-ce possible ? Et pour quelle raison ? Parce qu’il ?tait communiste ? Eh bien oui. Lisons un autre extrait de l’article sign? Laure Daussy :?« Naudy avait conserv? le statut de r?dacteur en chef national, sans affectation. R?guli?rement, il demandait un poste ? sa direction. La CGT envoyait aussi chaque ann?e un courrier ? la DRH, auquel on r?pondait qu’aucun poste ne correspondait ? sa fonction de r?dacteur en chef national. En 2008 ou 2009, alors qu’un poste de chef du service politique national de France 3 se lib?rait, il postula avec le soutien de la CGT devant la commission paritaire.?« La commission a ?t? tr?s violente ». On lui aurait alors signifi? qu’il ne pouvait avoir ce poste en raison de sa proximit? avec le parti communiste, comme l’indique ce communiqu? du SNJ-CGT?publi? sur Acrimed.?« Il s’agit d’une discrimination professionnelle et politique »,?souligne notre source. »?Alors, suicid? ? cause du harc?lement moral permanent que repr?sente une mise au placard ? Plausible.

Eh bien figurez-vous que le mot de « placard »?n’est pas m?me mentionn? dans l’article du Figaro annon?ant le d?c?s (ils sont vraiment tr?s forts, au Figaro) :?« Le journaliste et homme politique de gauche Michel Naudy, ?g? de 60 ans, a ?t? retrouv? mort, atteint d’une balle dans la t?te, hier soir ? son domicile d’Ascou (Ari?ge), a-t-on appris lundi aupr?s des gendarmes, qui privil?gient la piste du suicide.?Ancien chef du service politique du quotidien l?Humanit?, puis cofondateur et r?dacteur en chef de l’hebdomadaire Politis, Michel Naudy avait ensuite ?t? journaliste ? France 3 ? partir de 1981, jusqu’? devenir r?dacteur en chef de la r?daction nationale.?Le syndicat des journalistes CGT de France t?l?visions a salu? sa m?moire aujourd’hui en d?clarant: « Michel faisait honneur au journalisme d’investigation, au journalisme d’analyses et d’?ditos, enfon?ant les clous l? o? ?a faisait mal. Le lutteur a d?cid? d’en finir ».?Le syndicat ?crit dans un communiqu? qu’il avait ?t? « d?barqu? de son poste, censur? » puis avait « d?missionn? de ses responsabilit?s en 1995″.?Il ?tait depuis sans affectation.?Michel Naudy ?tait engag? dans divers mouvements politiques en Ari?ge depuis une dizaine d’ann?es. Il avait ?t? candidat malheureux sous l’?tiquette PCF aux l?gislatives de 2007 dans la circonscription de Pamiers-Saint-Girons.?Avec le Cercle Lakanal qu?il avait fond? il y a quelques ann?es, Michel Naudy s’en ?tait pris ? plusieurs reprises ? la r?gularit? de la gestion du conseil g?n?ral socialiste. » On voit que le quotidien de droite ?vacue prestement le sujet de la discrimination politique, par une simple allusion dans la bouche – forc?ment suspecte – de ses camarades syndicaux. Mais surprise sur Lib?ration : le m?me papier ! Il est en fait sign? par l’AFP. Pas la premi?re fois que l’Agence France Propagande?se distingue en partialit? (de droite), ainsi que le condamnait d?j? en septembre 2010 le SNJ-CGT.?Lisons justement la conclusion?de l’adieu ? Michel Naudy sign? par le SNJ-CGT, au titre poignant,?Adieu Michel, ils ont pris ta voix? :?« Durant toutes ces ann?es, malgr? sa grande honn?tet? intellectuelle, sa rigueur, quelques-uns en interne et en externe ne lui pardonneront jamais ses engagements de journaliste-citoyen.?Il sera d?barqu? de son poste, trouvera refuge ? France 3 ?le-de-France avant qu?une nouvelle fois son magazine Droit de regard ne soit censur?, en mai 1995, pour avoir exprim? une critique sur la couverture par France 2 du second tour de l??lection pr?sidentielle. C?en ?tait trop, Michel d?missionnait de ses responsabilit?s.?Depuis, voil? plus de quinze ans, il attendait que la direction de France 3, puis de France T?l?visions, honore son contrat de travail.?(…) Les nombreuses interpellations de notre syndicat pour que les directions successives lui donnent du travail s??taient toutes av?r?es infructueuses. Aujourd?hui, certains devraient avoir honte de se regarder dans une glace??Adieu Michel, le monde du journalisme est en deuil. »

Bien triste fin de parcours en effet. Mais une stup?fiante th?se s’esquisse en chute de l’article d’@rr?t sur images, o? est cit??« un ancien proche » de Michel Naudy, Jean-Pierre Petitguillaume,?avec qui il avait fond? un cercle pour traquer la corruption parmi les ?lus (« socialistes ») de leur r?gion, l’Ari?ge. A raison semble-t-il : trois d’entre eux ont ?t? mis en examen… Que dit-il ??« Petitguillaume refuse de croire ? la th?se du suicide, privil?gi?e pour l’heure par la gendarmerie. Naudy lui aurait lanc? :?« Si un jour tu apprends que je me suis suicid?, demande une enqu?te. »?Une autopsie devrait ?tre effectu?e dans les prochains jours. »

Hommage

Le web-magazine Le Bal cite une autre phrase du SNJ-CGT, qui nous rend le d?funt confr?re si proche (sans la moustache) :?« On n?entendra plus la voix teint?e d?accent de son Ari?ge natale?; on ne verra plus la moustache indign?e de ses acc?s de fureur contre les adeptes du consensus mou dans la profession ou fustigeant les d?rives de la gauche n?o-lib?rale ». Hommage lui est rendu par Acrimed :?« Avant son suicide, une des derni?res interventions de notre ami Michel Naudy fut l?entretien qu?il a accord? aux r?alisateurs des?Nouveaux Chiens de garde ».?La participation de Naudy ? cet excellent film est donc l’ultime expression de son engagement. Livrons-en la substance en sa m?moire, r?sum?e par le blog chemins de traverse :?« En 1997, Serge Halimi (aujourd?hui directeur du Monde diplomatique), publie Les nouveaux chiens de garde, essai pr?fac? par Pierre Bourdieu, qui pr?sente une analyse sur la collusion existante entre pouvoirs m?diatiques, politiques et ?conomiques, les journalistes ?tant selon lui les porte-paroles d?une pens?e unique puisqu?au service uniquement de la classe dominante. » Du livre est tir? ce film, dans lequel Naudy livre son testament, compil? par Acrimed?qui le r?sume d’une phrase, mise en exergue sous l’extrait vid?o :???Il n?y pas d?alternative. Le syst?me jette, rejette, tout ce qu?il ne peut pas r?cup?rer. Vous ne restez jamais ? l?antenne impun?ment, jamais??.

A propos de

avatar

Répondre

Bad Behavior has blocked 7306 access attempts in the last 7 days.