mercredi, juillet 1, 2015
Accueil » Général-(EN-RECLASSEMENT) » analyses » Panem et circenses
Panem et circenses

Panem et circenses

En ?conomie, la fin justifie-t-elle les moyens??En d?autres termes, suffit-il d??tre cynique (l??aussi?) et d?affirmer qu?il est bon de faire feu de tout bois tant que l?activit? ?conomique repart au risque d?ignorer d?cence et morale?? L??conomie ne saurait se payer le luxe d??tre amorale car elle?virerait ? et, de fait,?elle vire -?d?s lors imm?diatement en direction de?l?immoralit?. C?est ainsi que certains ?conomistes et non des moindres (comme Paul Krugman entre autres?) estiment qu?? circonstances exceptionnelles rem?des d?exceptions et que la grave crise financi?re actuelle requiert de tol?rer certaines mesures contestables si tant est qu?elles ont des retomb?es positives sur la croissance? Le pragmatisme exigerait ainsi de fermer les yeux et d?admettre que certains moyens pour le moins controvers?s puissent?avoir des effets positifs et tant pis, ma foi, pour la morale qui s?en offusquerait.

Apr?s tout, les d?fenseurs de cette amoralit? ne sont-ils pas confort?s dans leur th?se par l?illustre exemple de la Grande D?pression ayant ?t? ?radiqu?e par le d?clenchement de la deuxi?me guerre mondiale? C?est ainsi que ces partisans d?un Keyn?sianisme forcen? partent?du principe qu?il est imp?ratif aujourd?hui de consommer ? outrance afin de relancer l?activit? et ce m?me si cette d?pense est superflue et nullement justifi?e par les besoins individuels. Selon les ardents d?fenseurs de cette th?se n?ayant plus rien ? voir avec?les enseignements originels de Keynes, la d?pense repr?sente la solution ultime ? nos maux et peu importe si cette richesse ainsi induite?est l?effet collat?ral de la destruction! La guerre serait donc moralement acceptable pour peu qu?elle aboutisse ? la croissance?

Dans un tel monde glac?, les statistiques ?conomiques et autres Produits Int?rieurs Bruts sont ?rig?s au rang de divinit?s et la cr?ation de milliers de milliards de dollars virtuels est justifi?e par le r?tablissement totalement artificiel ? et bien-s?r provisoire ? de la croissance?et de l?emploi. L?objectif ?tant d?instaurer une richesse purement et simplement en trompe l??il, voire une illusion de richesse.?Les g?n?rations futures n?auront qu?? rembourser nos exc?s d?aujourd?hui?car seul l?instant pr?sent compte en effet tout comme il est peu important de savoir ? quoi l?on d?pense tant que l?on consomme?

Employer des travailleurs pour combler les trous qu?ils ont pr?alablement creus?s?ou pour manufacturer des bombes qui pulv?riseront des populations ? l?autre bout du monde sont ainsi des solutions acceptables si elles r?duisent le ch?mage et r?tablissent le P.I.B?.?Non: toutes choses ne sont pas ?gales et il est pr?f?rable de?rester enlis? dans une r?cession que de devoir notre prosp?rit? fallacieuse ? des artifices immoraux.

A propos de

avatar

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>