lundi, avril 27, 2015
Accueil » T Y P E S » Articles » Signalisation maritime : Le Gabon voudrait rattraper son retard

Signalisation maritime : Le Gabon voudrait rattraper son retard

La signalisation maritime est un ?l?ment essentiel ? la s?curit? en mer, elle permet en effet ? tous les navigateurs de se positionner sans trop de difficult?s et d’?viter les dangers. Au Gabon cette mission est assur?e par l’Etat ? travers le Minist?re de la Marine Marchande et des Equipements Portuaires. Ce d?partement a d?cid? de proc?der au renouvellement du balisage flottant sur l’ensemble du littoral national.

En tant qu’Etat maritime dont les c?tes sont estim? ? plus de 800 kilom?tres, le Gabon est l’une des puissance maritime du Golfe de Guin?e ? cet effet, il intervient sur plusieurs fronts : en tant qu’Etat du pavillon pour garantir le respect des normes de navigation ? bord des navires gabonais, ensuite en tant qu’Etat du port pour assurer le contr?le des navires de commerces ?trangers en escales dans ces ports. Enfin en tant qu’Etat c?tier, le Gabon comme tous pays maritime ? un droit de regard sur la circulation des navires le long de ses c?tes.

C’est sont l? les principales raisons qui ont certainement motiv? les diff?rends responsables qui se sont succ?d?s ? la t?te de ce d?partement depuis 2006 et qui se sont engag?s ? r?gler au plus vite cet ?pineux probl?me du balisage des principaux chenaux d’acc?s aux ports de Libreville, Owendo et Port-Gentil ainsi qu’? la remise ? niveau des ?tablissements de signalisation maritime mais ?galement ?tre en conformit? avec les dispositions du Code ISPS relatif ? la s?curit? et ? la s?ret? de la navigation et des installations portuaires.

La concr?tisation de ce programme est effective depuis quelques temps avec notamment la livraison tout derni?rement de la premi?re partie de mat?riel de balisage flottant compos? essentiellement de 6 bou?es nouvelle g?n?ration. Par cette modernisation des ?tablissements de signalisation ce d?partement vient en quelque sorte combler ses lacunes et r?gulariser son retard par rapport au Code ISPS. Dans un premier temps, les six bou?es lumineuses r?ceptionn?es par l’Autorit? maritime, Honorine DOSSOU NAKI servira au balisage de l’Estuaire du Komo.

Ce vaste programme de r?habilitation du syst?me de balisage prendra en compte non seulement les chenaux d’acc?s aux principaux ports gabonais de Libreville, Owendo et Port-gentil mais aussi la zone fluviomaritime de l’Ogoou? et les phares du sud-Gabon, notamment des lagunes Nkomi, Igu?la, Bani?, Ndogo et le fleuve Nyanga.

La plupart des ?tablissements de signalisation maritime au Gabon sont rest? pendant tr?s longtemps dans un ?tat d?fectueux ou quasiment inexistant d’o? cette volont? des pouvoirs publics de r?habiliter un secteur aussi crucial pour non seulement l’?conomie nationale mais ?galement pour la s?curit? maritime et portuaire.

A ce jour pour un pays consid?r? comme l’une des puissances maritimes du Golfe de Guin?e, le Gabon compte seulement pr?s de 42 ?tablissements de signalisation ? r?habiliter dont 22 flottants et 20 fixes comprenant entre autres une balise radar ? la Pointe Pongara. Sur les quarante deux ?tablissements, le phare de Ngomb? est de loin le plus important dispositif d’aide ? la navigation du pays. Class? « Grand atterrissage », le phare de Ngomb? a ?t? mis en service en 1890. Il est gard? dans le livre international de feux, et commande l’ensemble de la navigation au niveau de la zone nord de la c?te gabonaise.

L’activit? maritime constitue le cœur du commerce international de ce point de vue, la signalisation maritime est un ?l?ment majeur ? la s?curit? de la navigation maritime. La r?habilitation et la mise en service de ces ?tablissements de signalisation vont donc redonner confiance aux principaux partenaires de ce secteur.

A propos de

avatar

Répondre

Bad Behavior has blocked 9577 access attempts in the last 7 days.