mercredi, mai 27, 2015
Accueil » T Y P E S » Articles » Un Squale ? l’Elys
Un Squale ? l’Elys

Un Squale ? l’Elys

La technologie aidant, notre vie priv?e se r?duit comme peau de chagrin, et aujourd?hui, personne n?est ? l?abri de l?espionnage?: comment s??tonner d?s lors que les services de l??tat s?en privent.

En 2012, On est tr?s loin des?pigeons cam?ra, du rouge ? l?vre pistolet, des chaussures ? semelle amovible, et autres parapluies bulgares, car gr?ce aux nouvelles technologies, d??normes progr?s ont ?t? r?alis?s, pouvant mettre ? mal nos libert?s et notre vie priv?e.?lien

Aujourd?hui, un satellite peut voir une aiguille dans une meule de foin, un micro peut capter ? plusieurs dizaines de m?tres de distance, m?me ? travers un ?pais mur, une conversation intime, et gr?ce aux mobiles, et autres i-phone, le moindre de nos d?placements peut ?tre observ?.

Avec un micro mural, vous pouvez ?couter discr?tement une conversation qui se tient dans une pi?ce voisine, m?me ? travers?20 cm?de b?ton, (lien) et dans votre entreprise, il est possible ? votre patron d?espionner clandestinement tout ce que vous faites sur l?ordinateur de votre bureau, s?il s?est muni auparavant d?un logiciel espion.?lien

Mais l?espionnage n?est pas le seul apanage des dirigeants de tout poil puisqu?aujourd?hui le consommateur peut s??quiper pour quelques euros d?un?stylo, d?une montre, d?une?clef USB?et de divers gadgets miniatures capables d?enregistrer, de filmer une conversation cens?e rester intime (lien) mais aussi, dans l?autre sens, de d?tecteur de micros (lien) voire de d?tecteur (lien) et suppresseur de logiciel espions.?lien

Et puis avec?google earth, n?importe qui peut se rapprocher du sol, jusqu?? reconnaitre quelqu?un comme on peut le juger sur ce?lien.

Voici venu aussi le temps des ??insectes artificiels??, comme cette libellule, appel?e?DelFly,?de?3?petits grammes, qui filme, enregistre tout ce qu?elle survole, tr?s discr?tement.?vid?o

Mais c?est dans le secret des appareils d??tat que l?espionnage bat actuellement son plein, puisqu?on d?couvre que le chef de l??tat, apr?s avoir promis d?en finir avec les man?uvres douteuses des?RG(renseignements g?n?raux) et autre?DST, ??peine ?lu,?a cr?e?le?28?juin 2008,?la?DCRI?(direction centrale du renseignement int?rieur) en faisant fusionner les deux organismes pr?c?dents, laquelle?DCRI?devait signer la fin de la police politique.?lien

Il met ? la t?te de ce?FBI?? la fran?aise, un vieil ami de?10 ans, ancien policier des?RG, devenu pr?fet,Bernard Squarcini,?surnomm????le Squale??? qui se d?finit ainsi???celui?qui sait tout, et qui veut tout savoir???, ? la t?te d?une troupe de plus de?3600 personnes,?lequel va investiguer toujours plus, s?int?ressant ? tout ce qui pourrait faire de l?ombre au chef de l??tat.?lien

Or on se souvient que ???M?diapart?? avait d?couvert ?tre la victime d?espionnage policier, diligent? par l?Elys?e, ce qui avait provoqu? une plainte de?Claude Gu?ant, le nouveau ministre de l?Int?rieur, plainte qu?il avait retir? quelques temps apr?s.?lien

Depuis, l?affaire continue de faire des vagues, puisque ce qu?on appelle aujourd?hui l?affaire des fadettes, a provoqu? la mise en examen de?Philippe Courroye, ce magistrat surnomm? aimablement par ses confr?res ??courroie de transmission??, suite aux rapports qu?il pourrait entretenir avec le chef de l?Etat.lien

On se souvient de la d?claration r?cente de?Claude Gu?ant?qui affirmait que?Nicolas Sark?zi?n??tait ??concern? par aucune de ces affaires??, alors que?Patrick Nieto, de l?IGS?(inspection g?n?rale des services) avait confirm? que ??Monsieur Courroye demandait tr?s pr?cis?ment les fadettes (facturation d?taill?es de t?l?phone) concernant Jacques Follorou et G?rard Davet??? ces deux journalistes duMonde?qui avait publi? un article sur la perquisition men?e chez?Liliane Bettencourt.

On soup?onne?Courroye?d?avoir tout fait pour freiner les affaires?Karachi, et autres?Bettencourt, ce qui aurait pu mettre en difficult? le Chef de l?Etat lui-m?me, puisque ce dernier est suspect? d?avoir organis? le financement de la campagne?d?Edouard Balladur, avec l?aide d?un autre?Nicolas,?Bazire, pour ne pas le nommer.

Comme l?avait ?crit dans son livre?Ghislaine Ottenheimer, (les deux?Nicolas, la machine?Balladur-?ditions plon)?Bazire?et?Sark?zi?sont les deux gamins les plus puissants de France, qui a?37 ans et 39 ans, contr?lent les principaux leviers de commande (Matignon, Budget, communication, nomination) et vont ?tre les artisans de la campagne malheureuse pr?sidentielle de?Balladur.?lien

A la lumi?re d?un article paru dans ??m?diapart??,?Yves Bertrand, l?ancien patron des?RG, balance ? tout va, et r?v?le l?existence depuis?1995?d?un syst?me d??coutes t?l?phoniques, diligent?es par les services du premier ministre, sans le moindre contr?le de la?CNCIS?(commission nationale des interceptions de s?curit?).?lien

Et puis, r?cemment,?Christophe Labb?,?Olivia Recasens?et?Didier Hassoux, trois journalistes respectivement du ???Point?? et du ??Canard Encha?n???? ont publi? ??l?espion du pr?sident?? (?dition Robert Laffont), s?int?ressant de tr?s pr?s ??Bernard Squarcini, en investiguant au c?ur de la?DCRI,rencontrant m?me des gens ? l?int?rieur de cette organisation, afin de v?rifier la promesse sarkoziste d?en finir avec la police politique.

Oblig?s d?utiliser ? leur tour des m?thodes d?espions, dans un vrai climat de parano?a, interviewant un magistrat dans une pi?ce satur?e par une musique assourdissante, pour??chapper aux ?coutes, et prot?ger leurs sources, ces trois journalistes ont men? une enqu?te plus que fructueuse.?vid?o

Ils ont d?couvert, entre autres, que sur une cl??USB, circulait entre certains policiers du?DCRI, les ?coutes de?Dominique Strauss Khan, bien avant que n??clate l?affaire du?Sofitel.

Ils ont d?voil? le c?t? trouble de?Squarcini, ses relations dans les milieux marseillais, sa fr?quentation des cercles de jeux, et qui se consid?re comme le capitaine d?un navire qui accepte sans la moindre objection les ordres de l?armateur qu?est le Chef de l?Etat.?lien

Claude Gu?ant,?toujours dans le d?ni, tente d??teindre l?incendie.?vid?o

Les?3 journalistes?n?ont pourtant pas mis dans le m?me sac les?3600 hommes?et leur chef, affirmant que la grande majorit? de ces agents un peu sp?ciaux ont le sens de l?int?r?t g?n?ral, le sens de l?Etat, aimant leur travail, se refusant ? accepter les d?rives dues ? l?instrumentalisation de la?DCRI?par?Squarcini?pour le compte de l?Elys?e.?lien

La plainte que?Squarcini?annonce vouloir d?poser n?inqui?te pas les auteurs qui affirment avoir toutes les preuves de ce qu?ils ont publi?.?lien

L?espionnage ne concerne pas que les personnalit?s dans l?opposition aujourd?hui, mais aussi les militants, et les syndicalistes comme l?explique l?avocate?Marie-Laure Dufresne-Castet, d?non?ant, entre autres, l?augmentation des lois polici?res depuis?10 ans.?vid?o

Le plus grave, c?est que cette institution travaille sans le moindre contr?le juridique?: les magistrats, pas plus que les journalistes, contrairement au?FBI, n?y ont pas le droit d?enqu?ter.

On se souvient de la carri?re d?Edgar Hoover, qui a dirig? pendant pr?s de?40 ans, et d?une main de fer, leFBI, sauf que les ??Attorney Generals?? exer?aient un contr?le sur son activit?, et que finalement, au moment du?Watergate, une commission d?enqu?te, et une loi sur le droit ? l?information permettra de constater que les fiches de renseignements du FBI ?taient truff?es d?erreur, et d?approximations, concluant?: ??on ruina des carri?res, on brisa des amiti?s, on souilla des r?putations, on poussa ? la faillite des entreprises, et dans certains cas, on mit des vies humaines en danger???.?lien

Mais revenons ? l?espionnage?Elys?en.

Ce n?est pas une nouveaut? comme le rappelle?Antoine Perraud, dans un article qui vient de para?tre dans ??M?diapart???, nous remettant en m?moire l?affaire?Ben Barka, dans laquelle le chef de l?Etat, un certainDe Gaulle?n?est pas sorti grandi, pas plus que?Georges Pompidou.

C??tait l??poque o??Maurice Papon?eut du sang sur les mains, lors de la tuerie du?m?tro Charonne, et niMarcellin, ni?Frey, ni?Poniatowski, ou?Grimaux?n?avaient rien ? lui envier.

Ils ont pourtant toujours ?t? les uns comme les autres dans le d?ni d?une police parall?le,?Roger Freyaffirmant sans rougir?: ???j?affirme solennellement-une fois pour toutes- qu?il n?y a pas de police parall?le, et qu?il faut que cessent ces calomnies odieuses, ces racontars d?shonorants, ces histoires de barbouzes qui n?ont plus le m?rite d??tre dr?le???.

Aujourd?hui, les affaires portent d?autres noms?:?P?rol, Tapie, Gaubert, Hortefeux, Woerth, Lagarde, Courroye, Takieddine, P?chenard, Squarcini,?et comme le dit le journaliste de ??M?diapart???, cette fois ci, le Chef de l?Etat est bel et bien impliqu?.??lien

L??lection de?2012?portera-t-elle un coup fatal ? cette police secr?te??

En tout cas,?Fran?ois Hollande, lors de son discours du?22 janvier 2012?? promis qu?il voulait en finir avec ??l?utilisation de la police ? des fins politiques???.?lien

Arrivera-t-il ? ses fins??

Nous aurons la r?ponse apr?s le?6 mai 2012, mais comme dit mon vieil ami africain?: ???la plupart des gens pr?f?rent vivre avec de vieux probl?mes, qu?avec de nouvelles solutions???.

L?image illustrant l?article provient de ??facetieusehistoiredumonde.blogspot.com??

Merci ? Corinne Py pour son aide efficace.

Olivier Cabanel

Articles anciens

J?ai fait ?a en douce

Allo, j??coute

Vers un d?nouement du Karachigate

Les dessous sales du Karachigate

Le maillon faible du Karachi-gate

A propos de

avatar

Répondre